Goodies Batterie Percussions telechargement loops batterie percussions partitions
batteur percu live
freelance drummer
Batteur percussionniste
batteur percussionniste live
batteur percussionniste studio
pedagogie batterie cours de Batterie
BATTEUR percussionniste
Batteur percussionniste
batteur percussionniste live
blog batteur percussionniste

Episode 1: L’arrivée au Mali

P1020458 PETITJe suis arrivé au Mali le 3 Novembre. La descente en camion depuis Toulouse, par le Maroc et la Mauritanie a durée un mois jusqu’à Nioro du Sahel. Un voyage magnifique, parfois dur (l’eau chaude et le fromage me semble un souvenir embrumé d’un rêve de lendemain de fête), souvent drôle (vous saviez qu’il est interdit de squatter les toilettes des douaniers sur les ferry ?) et toujours émouvant . J’a pris mes quartiers dix jours plus tard  au centre culturel Bougou Saba situé à Siby , au coeur du pays mandé. C’est la que tout commence.

Mon projet présente deux facettes bien distinctes.

D’une part une dimension pédagogique: travailler le rythme avec les enfants de Siby  (croyez moi, il y en a beaucoup) et enseigner la batterie au percussionnistes extrémement curieux de cet instrument magique qu’est la batterie.

D’autre part, rencontrer les musiciens de Bamako et de la région, intégrer le milieu musical et découvrir la musique du pays Mandé. Tout ceci s’articule autour de deux lieux biens différents: Bougou Saba en pays Mandé et la capitale BamaKO.

Le centre culturel Bougou Saba est un lieu de travail et de rencontre dédié à la protection et la découverte de la culture mandingue, mais résolument ouvert sur le monde et les nouvelles technologies. (pas internet non plus quand même)

Il accueille le travail régulier de la troupe  traditionnelle « Mandé Koulou » et de nombreux stages et résidences d’artistes aux origines et spécialités diverses. Depuis mon arrivé ici, il y a un mois, j’ai rencontré des musiciens mais aussi des photographes ou des vidéastes aux références impressionnantes.

Coté musique, j’ai assisté à une résidence d’une semaine de « Mandé Koulou », encadrée par un metteur en scène de BKO. Les fillages ont étés enregistrés et filmés et nous sommes en train avec les David de monter et de mixer tout ça.

Les deux dernières semaines étaient consacrées au travail du djembéfola-ethnologue suisse Vincent Zanetti. La création du nouveau répertoire de sa troupe,  le « Djin Djow ».

Depuis lundi, le centre reçoit une vingtaine de stagiaires européens, danseurs et djembéfola encadrés par le percussionniste Maré Sanogo.

De mon coté, je mets en place des ateliers de batterie pour les joueurs de Doum et de Djembé et un ensemble de percussions avec les enfants. Malheureusement, l’emploi du temps très riche du centre ne me permet pas encore de réaliser ces projets dans les meilleures conditions. Patience et place aux aînés….. Le mois de janvier nettement plus calme me permettra de travailler plus sereinement et de mettre en place un clip avec les enfants-percus.

A Bamako, j’ai été assez surpris par le premier concert auquel j’ai assisté. Un show organisé par Oumou Saangaré, « La Diva des DIvas » où se sont succédés une douzaine d’artistes dont Salif Keita ou Cheik Tidjane Seik. Ambiance à l’américaine dans le stade de BKO: présentateur volubile à base de : « veuliiez accueillir l’enfant prodigue du Mali, tous le peuple est fière de lui, le maître incontesté du piano » etc…. Des troupes de danseurs et d’acrobates en bas de la scène, Oumou qui arrive sur un cheval blanc et une tombola géante avec une voiture à gagner. ça change du Mandala!!!!!

Depuis j’ai rencontré de très bon musiciens comme Samba Diabaté ou Babasala (Jimmy Hendrix ils l’appellent ici) et vu quelques concerts intéressant come celui de Toumani Diabaté au Bloumba et au Diplomate.

Il est assez facile d’aborder les musiciens ici, les gens sont accueillant et ne cherchent pas à protéger becs et ongles leur petit territoire. Je me trimbale avec le mac et je montre mes vidéos pour briser la glace. En général, ça marche bien.

Depuis hier je suis en mission sur  BKO pour accélérer un peu les choses, j’ai croisé des sonorisateurs mauritaniens qui travaillent ici pendant un an sur le cinquantenaire de l’indépendance et la star’ac africaine: star parade sur TV5. Ils sont intéressés pour louer ma batterie pour les émissions, ce qui pourrait déboucher sur de très bons contact. A voir. Je vais continuer mon périple tout le week-end, entre salle de répétition et concert, vous aurez de mes nouvelles au prochain numéro…….

Voilà pour mes premières impressions sur le Mali; Je prends à peine conscience du poids des traditions et de la cassure qu’entraîne l’occidentalisation de la capitale. Sans parler de la langue et des trucs étrange comme par exemple les chiffres et l’argent: nanni veut dire quatre mais si on parle d’argent ça veut dire vingt francs. Faut s’y faire…..

Sinon pour la blague, David a déjà interviewé le président du Mali (oui oui, le président), ainsi que Sean Paul qui a donné un concert à BamaKO et  est passé par Siby en tant qu’invité d’honneur de la ville…..  Walay c’est la vérité.  Ce concert fera l’objet du prochain bulletin….

A bientôt pour de nouvelles aventures et n’hésitez pas en attendant à venir voir les photos sur mon Facebook.

KAN BE

Postez un commentaire

Ajoutez votre commentaire. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via le flux RSS.

Votre e-mail ne sera jamais diffusé. Les champs indispensables sont marqués *