Goodies Batterie Percussions telechargement loops batterie percussions partitions
batteur percu live
freelance drummer
Batteur percussionniste
batteur percussionniste live
batteur percussionniste studio
pedagogie batterie cours de Batterie
BATTEUR percussionniste
Batteur percussionniste
batteur percussionniste live
blog batteur percussionniste

Episode 7 : Le concert du Cinquentenaire

DSC03482 good petit

Le Mali a fêté le cinquantenaire de son indépendance le 22 septembre dernier. Des grands chantiers à terminer, un coup de balais sur les grands axe, l’apparition subite de panneaux d’indications et de marquages au sol (un peu quoi, pas trop non plus…) et la pose deux jours avant les festivités de lampadaires et de petites lumières discos sur les avenues.

Tout ça est très chatoyant et Bamako se prépare à faire la fête en musique. En effet, Malitel organise deux grands concerts les 18 et 19 septembre sous la houlette de Salif Keïta.

Je me retrouve dans la programmation pour accompagner aux percus un chanteur congolais qui fait souvent les premières parties de Salif. Groupe de Toubab : batterie, basse, violon et percu mais une choriste farafi et mon ami Fa Coulibaly Massasi à la guitare.

Répétition le matin et RDV à 21 heures sur le site.

Bon… Trajet difficile, il pleut, il y a beaucoup de gens et forcément, mettre un podium en travers du plus grand boulevard de la ville ne fluidifie pas la circulation. La scène est vraiment grande, 2 fois trois voies à peu près. Du gros son, des beaux ponts de lights. Bref, une belle estrade venue tout droit d’Abidjan. Quelques chaises VIP sont posées à 40 mètres. Le public est cloisonné à une centaine de mètres et s’étire sur au moins le double.

Après quelques débrouillardise pour récupérer les pass, nous voilà dans le patio du CCF, transformé pour la peine en loges géantes. Le concert aurait dû commencer à 18H. Problème, à 22H30 c’est encore les line-checks. Le public est courageux qui attend sous la pluie et le show débute vers 23H.

Enorme programmation, Salif Keïta bien sur, mais aussi Amadou et Mariam, Oumou Sangaré, Habib Koïté et même Karim Ziad en ouverture avec un gros ensemble marocain.

Mais avec le retard, personne ne veut passer à 7H du matin et les stars se succèdent privant les pauvres clampins que nous sommes de notre 1/4 d’heure de gloire. Et à force de pleuvoir, il pleut sacrément beaucoup. L’eau monte, mi-mollet de base et un bon genou pour les malchanceux qui mettent le pied dans un trou. Les musiciens se planquent comme ils peuvent, les techniciens sont obligés de maintenir les prises hors de l’eau et le vent souffle sérieusement. A 4H du mat, alors qu’Habib est sur scène le régisseur donne l’ordre d’arrêter le show. Bien dégoûté de pas avoir joué, je commence à prendre mon matos direction la voiture. Cali est sous la scène ( le concept du planquer ou on peut ), je m’appoche pour récupérer et clefs quand soudain…..

Surprise !!!!  Le pylone arrière coté cour s’effondre en plein milieu. Gros coup de flip pour tout le monde. Alhamdoulillah, pas de mal pour Cali et moi, un ou deux blessés légers (Aïe, une scène m’est tombé sur la tête, j’ai un peu mal…) et un backline qui va beaucoup moins bien marché, ça aurait pu être pire.

Retour à la maison mouvementé, les rues sont transformées en rivières et la corolla sait pas trop nager. Nous voilà à Boulkassoumbougou après quelques demi-tours, le jour va se lever.

Au final, aucun mot dans les médias, concert du lendemain annulé et scène démonté en toute discrétion. Pas un mot non plus sur le fiasco du concert d’orange deux jours plus tard. Embrouille, charge de la police, voitures et motos brûlées, projectiles de toutes sortes et malheureusement, des morts et des blessés. En passant pour par là pour aller à l’aéroport à 5H du mat, c’est un chant de bataille que nous avons traverser, quelques personnes errant encore ici et là l’air perdu……

Bon Anniversaire le Mali !!!

Postez un commentaire

Ajoutez votre commentaire. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via le flux RSS.

Votre e-mail ne sera jamais diffusé. Les champs indispensables sont marqués *